Vous ennuyez-vous au travail ? découvrez le bore-out !

Vous ennuyez-vous au travail ? découvrez le bore-out !

L’écoulement des heures est lent et douloureux ? Il est 8h30 à votre arrivée au travail, votre boîte mail est vide, tout autant que votre to do list ? Vous naviguez sur quelques sites web pour réaliser sans entrain votre veille professionnelle quotidienne, puis regardez à nouveau votre horloge en espérant qu’une heure se soit écoulée, pourtant il n’est que 8h45 ? Vous êtes certainement en plein bore-out. Nous allons vous aider à comprendre la situation où vous vous trouvez et à agir pour retrouver la motivation.

Vous ennuyez-vous au travail ? découvrez le bore-out (ou ennui extrême) !

Vous avez certainement déjà entendu parlé de burn-out, ce syndrome lié à une surcharge de travail qui conduit un travailleur à l’épuisement ? La notion de suractivité est aujourd’hui bien vue dans notre société car les clichés ont la vie dure ! Vous en avez peut-être déjà entendu plusieurs, tels que « une personne qui a beaucoup de travail a certainement un poste important », ou encore « si il/elle travaille autant c’est qu’elle doit gagner beaucoup d’argent ». Mais qu’en est-il de ces travailleurs qui souffrent au travail par manque d’activité, victimes d’épuisement par l’ennui ?

bore-out

Dans un contexte social où le chômage touche plus de 10% de la population active française, aborder la notion d’ennui au travail semble être une insulte à tout ceux qui cherchent à travailler ou qui travaillent trop. Admettre le bore-out serait accepter la fainéantise là où la valeur travail prime.
Pourtant, la souffrance de s’ennuyer au quotidien est réelle et doit être reconnue comme telle. Prétendre « mourir d’ennui » au travail n’est pas à prendre à la légère.

Dans une interview donnée à Libération en septembre 2015, le chercheur Christian Bourion explique la différence entre une personne atteinte de bore-out, et une atteinte de burn-out :

« Les personnes touchées par le burn-out s’enferment dans un travail incessant, celles confrontées au bore-out s’enferment dans l’ennui. Le burn-out est considéré comme le produit d’un excès de travail, comme le stakhanovisme, extrêmement valorisé dans la société française. Le bore-out est vu comme le produit d’un excès de fainéantise, très dévalorisé dans notre société, construite sur la valeur travail. Avouer que l’on s’ennuie au travail alors que l’on est payé est très mal vu, ce n’est pas politiquement correct. Surtout de nos jours, puisqu’avoir un job apparaît déjà comme une chance incroyable. »

De son côté, Emmanuelle Rogier, psychologue du travail et membre du réseau national Souffrance & travail, explique dans une interview donnée sur Rue89 que :

« la différence entre le burn-out et le bore-out, c’est la honte. Nous sommes dans une société qui valorise la suractivité. Celui qui, au contraire, n’est pas actif est honteux a la sensation de voler son salaire. Il devient même coupable ».

Vous vous reconnaissez dans ces descriptions ? Voici quelques questions tirées du livre « diagnose Bore-out » des allemands Peter Werder et Philippe Rothlin pour vous aider à détecter si vous souffrez d’ennui extrême :

  • Au travail, passez-vous du temps à des occupations personnelles ?
  • Êtes-vous sous-investi ou vous ennuyez-vous ?
  • Vous arrive-t-il de faire semblant de travailler alors que vous n’avez rien à faire ?
  • Êtes-vous fatigué le soir alors que votre journée n’a pas été stressante ?
  • Êtes-vous malheureux dans votre travail ?
  • Trouvez-vous que votre travail n’a pas de sens ? Pourriez-vous finir votre travail plus vite que vous ne le faites ?
  • Avez-vous peu ou pas d’intérêt pour votre travail ?

Vous avez répondu par l’affirmative à au moins quatre de ces questions ? Il y a de fortes chances que vous soyez atteint de bore-out. Les conséquences pouvant être graves pour la santé (dépression, épilepsie, augmentation des risques cardio-vasculaires et risque accru d’addiction à l’alcool ou drogue), il est temps de mettre en place quelques solutions.

Solutions pour sortir du bore-out

Sortir de cette situation peut être difficile car comment retrouver l’entrain et l’envie d’avoir une vie active alors que l’on a perdu toute confiance en soi ? Nous vous proposons quelques pistes pour vous aider :

  • admettez votre souffrance, le bore-out n’est pas une honte
  • si vous le jugez nécessaire, parlez-en à votre médecin du travail pour qu’il puisse vous aider à trouver des solutions
  • réclamez davantage de responsabilités
  • essayez de vous rapprocher de vos collègues pour sortir de votre solitude et élargir votre cercle de connaissances
  • apprenez une compétence complémentaire pour peut-être accéder à un poste plus important
  • ouvrez un blog sur un sujet qui vous intéresse et rédigez des articles
    si vous le pouvez, changer d’emploi ou créez le vôtre

chemin

Marie Pezé, docteur en psychologie et membre du réseau « Souffrance et travail » nous invite à agir :

« Ne restez pas seul, agissez ! Allez voir le médecin du travail et expliquez-lui que cela ne peut plus durer. Ces spécialistes sont très attentifs à ce genre de problème, n’hésitez pas à leur en faire part. Ensuite, parlez-en collectivement. Généralement, vous n’êtes pas le seul à souffrir d’une sous-charge de travail, mais la honte empêche vos collègues d’en parler. Ensemble, vous allez pouvoir penser à une réorganisation du travail, car c’est là que se cache tout le problème, ou, éventuellement, à une formation pour adapter vos compétences à votre emploi. »

Vous avez peut-être un projet de vie que vous avez laissé de côté ? Et si c’était le moment de vous y mettre à fond pour faire en sorte qu’il se réalise ? Vous rêvez de monter votre startup ou de devenir freelance ? Essayer chaque jour de passer une étape pour atteindre cet objectif : amorcer le changement vous entraînera progressivement vers un nouveau dynamisme et vous sortira de votre bore-out.

Savoir détecter l’épuisement professionnel, qu’il soit dû à une surcharge ou à un ennui profond, doit commencer par le fait d’admettre soi-même la réalité de sa situation. Pour s’en sortir, quoi qu’il arrive, s’accrocher à ses objectifs de vie et savoir s’entourer sont les atouts indispensables pour avancer dans la bonne direction. Dans le cas d’une activité professionnelle effectuée à domicile, devenir membre Cohome vous aidera à retrouver la motivation : vous serez entouré de professionnels comme vous.

Et vous, avez-vous des pistes pour sortir de bore-out ou du burn-out ?

Related

Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Post Reply