La jungle du collaboratif : corpoworking, coliving, coworking

La jungle du collaboratif : corpoworking, coliving, coworking

L’ère du collaboratif est en pleine explosion mais comment s’y retrouver ? Partout nous voyons émerger des projets dont l’intitulé commence par « co » (Cohome en est un parfait exemple). Ces initiatives collaboratives répondent à une demande sociale importante de connexion entre les individus, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Dans cet article, nous vous aidons à décrypter la jungle du co : découvrez le corpoworking, le coworking et le coliving.

Le « co » de collaboration

L’économie collaborative implique de faire primer l’art de l’utilisation sur la domination de la possession. Nous avons tous dans nos placards des outils pour bricoler, des machines pour la cuisine ou du matériel de voyage qui dort paisiblement dans un coin de la cave ou du grenier. Alors que la COP21 arrive à grands pas, prendre le pli du « co » devient une solution prioritaire pour encourager le partage, l’échange ou la location.

Dans l’air du co, le web joue un rôle prédominant en mettant en relation des personnes qui souhaitent bénéficier de services ou produits d’autres individus. Avec Make it Travel vous pourrez louer votre matériel de voyage à moindre frais. Avec Blablacar vous pourrez rentabiliser vos trajets en voiture sans forcément en posséder une. Avec Click & Boat, vous pourrez louer un bateau entre particuliers à Marseille, Hyères, Cannes et partout en France. 

En utilisant Cohome, vous pourrez profiter de votre logement ou de celui d’un autre, comme d’un espace de coworking.

Cette vidéo très bien faite du blog de la Consommation Collaborative vous expliquera en détails tout ce que le collaboratif vous apporte :

La consommation collaborative from Alexandre Borras on Vimeo.

 

Le coworking pour travailler ensemble

Et la notion de coworking là-dedans ? Selon wikipedia :

« Le coworking, travail coopératif ou encore cotravail est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. Il est un des domaines de l’économie collaborative. »

Ce mode de travail est en pleine expansion. D’abord aux Etats-Unis, puis maintenant en Europe, Afrique et Amérique du Sud, son émergence est corrélée à l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants. Car ces travailleurs, pour garder leur productivité et leur motivation, ne peuvent pas constamment rester seuls. Comme n’importe quel être humain, ils sont des animaux sociaux qui s’épanouissent au contact de leurs semblables.

Avec le coworking, les professionnels isolés tels que les freelances ou solo-preneurs ont un lieu de vie où exercer leur activité professionnelle. C’est dans cette dynamique que le cohoming a fait son apparition. Alors que le prix d’accès à un espace de coworking peut être redhibitoire, le cohoming permet à chaque professionnel indépendant de créer son propre espace de coworking éphémère en accueillant à un prix abordable, le temps d’une journée, d’autres professionnels.

Le corpoworking favorise l’innovation

Les espaces de coworking ou de cohoming sont des lieux de rencontres où la créativité peut naître à chaque interaction humaine. Quoi de plus vivant et innovant qu’un espace où la mixité professionnelle et sociale peut s’effectuer ?
C’est en voyant cette énergie à l’oeuvre que les entreprises ont inventé le corpoworking. Son objectif est d’intégrer l’esprit du coworking dans une entreprise afin d’y favoriser l’innovation. Dans une interview donnée à l’Atelier par Nathanaël Mathieu, fondateur de Neo-nomade :

« Le but ultime est de développer plus de croisements en interne mais aussi de faire en sorte que ces lieux soient ouverts sur l’extérieur. Que ce soit pour accueillir des structures avec lesquelles l’entreprise a l’habitude de travailler ou d’autres structures extérieures afin de faciliter l’open innovation. Les grandes structures ont souvent un mal fou à innover en interne, elles ont donc besoin de chercher de l’innovation ailleurs, une innovation qui peut venir à elle à travers les espaces de coworking. »

Le corpoworking rassemble les notions de coworking et de corporate afin de faire travailler ensemble des personnes qui n’en ont pas l’habitude, au sein d’une même entreprise. Cela aide à casser les barrières entre les services et les niveaux hiérarchiques. Au delà de casser les barrières internes de l’entreprise, le corpoworking donne aussi l’occasion de s’ouvrir à d’autres entreprises. Le coworking interne devient un coworking ouvert où les rencontres entre les salariés de l’entreprise accueillante et professionnels d’autres horizons apportent dynamisme et créativité. Comme le disait Picasso « rien ne peut être fait dans la solitude » : qu’il s’agisse d’une solitude de salarié ou de freelance, de l’ouverture naît le renouveau.

La vie hybride avec le coliving

L’équilibre vie privée / vie professionnelle est depuis longtemps sur le devant de la scène. Aujourd’hui, avec l’arrivée dans le monde du travail de la génération Y, cette exigence a fait naître le coliving.

Le coliving, c’est un peu comme l’idée de l’internat mais à temps complet. Chacun a son propre studio, mais de nombreuses pièces communes permettent aux locataires de socialiser pour ne plus vivre isolé. L’idée est d’avoir son chez soi, sans vivre seul. Vous avez votre chambre, kitchenette et salle de bain, mais avez accès à un jardin partagé, une grande cuisine, une salle de sport, une salle commune, des offres de services, etc.

Cette ambition est celle de Commonspace à Syracuse dans l’état de New-York, qui se décrit comme une nouvelle manière de vivre, de travailler et de faire des connexions humaines :

coliving

En y introduisant l’idée de coworking, le coliving est en train de brouiller les frontières entre vie privée et vie professionnelle. C’est dans cet esprit que l’entreprise WeWork, spécialisée dans les espaces de coworking aux Etats-Unis, a pour ambition de créer WeLive. Le postulat est simple : travaillez là où vous vivez et inversement. Vous gagnez du temps de transport, vous êtes entouré de collègues et des services de ménage ou cuisine vous font gagner du temps… de travail. Les plus workaholic d’entre nous y trouverons leur bonheur. Pour les autres, vous pouvez toujours opter pour vivre dans un lieu de coliving et travailler en journée dans un espace de coworking ou faire du cohoming.

Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à sauter le pas du coliving ?

Related

Comments

Post Reply