S’arrêter, apprendre, se développer

S’arrêter, apprendre, se développer

S’arrêter, apprendre, se développer. Définir ses lacunes pour les combler, réfléchir à ses objectifs pour mieux les atteindre. Regarder, écouter, rencontrer. De beaux mots dont on en parle, dont on rêve, que l’on peut lire un peu partout. Des mots à la mode, des paroles en l’air. D’aucun dira « je n’ai pas le temps », enchérira peut-être sur « je dois répondre à ce client », évoquera « je dois définir clairement ce que je veux » puis admettra finalement « je suis perdu ». Et puis les journées s’enchainent, les objectifs se transforment en souvenirs, l’épanouissement ressemble à un vieux fantasme amical dont l’illusion s’est évaporé au profit du plus vite et du moins cher.

Mais qui êtes-vous ? Que faites-vous ? Que voulez-vous ? Quand parlerons-nous enfin de vous ? De votre personne, de votre coeur, de votre volonté ? Quand arrêterons-nous de parler de rendement au détriment constant de votre humanité, vous qui bravez au quotidien les problématiques de multiples clients, jonglez avec les impayés, cherchez les prospects pendant les périodes creuses, vivez au rythme de la vague et de son instabilité ? « On » ne veut pas le savoir, « on » a des deadlines, et cette pression transpire progressivement sur vous jusqu’à vous en imbiber.

Ce « Vous », voici comment nous le voyons. Une catégorie indéfinissable de professionnels. Versatile, pourrait-on même dire. Mais avant tout, une population fière, qui en veut, qui se bat tous les jours pour essayer. Faire. Convaincre. Des personnes, des gens, des êtres, qui vivent tous l’indépendance pour une raison qui leur est propre. Pas de grands discours, vous êtes des faiseurs, des makers, des hackers, des doers. Vous êtes extravertis, introvertis, vous écoutez, vous produisez et transformez les rêves en réalité.

Et pourtant, à force de vous occupez de résoudre les problématiques des autres, quand s’occupe-t-on des vôtres ? Où sont les aides ? Les soutiens ? Où est la compréhension sociale, la bienveillance ? Alors voilà ce que nous vous proposons : revendiquez votre différence car c’est là, votre plus grande force. Rencontrez-vous, entre vous, découvrez vos multiples casquettes. Exprimez votre curiosité avec ceux qui, comme vous, font vivre ce qui n’est pas du ressort d’un monde du travail hérité depuis des décennies.

Créez les synergies dont vous rêvez, osez les projets fous qui vous font de l’oeil, faites confiance à la rencontre, à la surprise. La vague est là, alors demain, c’est le moment. Le rendez-vous est pris, les clients attendront, les problèmes seront résolus, mais après demain. Le jour du Freelance Day est arrivé : s’arrêter, apprendre, se développer.

apprendre

Related

Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Post Reply